Faux, cette pelouse en réfection n’est pas celle du nouveau stade d’Olembe à Yaoundé, mais celle du stade Omnisports de Yaoundé

Share This Post

(237 Check) – Deux photos de travaux sur une portion de l’aire de jeu d’un stade de football circulent dans les groupes Facebook et dans les fora WhatsApp du Cameroun, depuis quelques jours.  Certains internautes indiquent que les travaux sont effectués au nouveau Stade Olembe de Yaoundé à quelques jours de la cérémonie officielle de prise de possession de ce Complexe sportif d’Olembe, initialement prévue le trois décembre 2021.

La publication ci-dessus ( à gauche) est du lanceur d’alerte, Paul  Chouta sur son compte facebook le TGV de l’info.  Certes, elle est dénuée de tout commentaire de l’auteur. Mais, cette image est partagée par la suite dans de nombreux foras WhatsApp indiquant que c’est Olembe.

Les partages suscitent une interrogation latente: le stade Olembe a-t-il encore autant de travail? En  cette veille de la cérémonie officielle de  prise de possession  du Complexe sportif d’Olembe, le cliché crée à coup sûr une inquiétude parmi les amoureux du football et les  Camerounais. Certains internautes se sont laissé emporter par le vent des fausses nouvelles, en fustigeant directement la gestion du chantier du Complexe sportif  d’Olembe.

Mais pour d’autres, aux yeux avisés, la lumière qui filtre à travers les poteaux en béton de la tribune “S” (en face de la tribune d’honneur), indique déjà qu’il s’agit du stade Omnisport à Mfandena (Yaoundé). 

Pour vérifier que ces images ne sont pas d’Olembe, 237 Check s’est rendu au stade Omnisport pour voir et filmer ces travaux et ainsi mettre fin aux rumeurs. 

Sur le site de Mfandena

Nous nous y rendons ce 02 décembre 2021 à 17h. Le soleil se couche progressivement. Depuis la tribune officielle, le vert du gazon éclate de vie sur l’aire de jeu. L’eau est projetée en jets par les tuyaux qui pivotent machinalement. L’un des jardiniers, préférant l’anonymat, en chasuble jaune enjoint à quelques visiteurs présents de supprimer les photos prises dans l’enceinte du stade. 

Aucune photo n’est donc permise. « Car, dit-il, ce sont ces photos qui causent tous les problèmes. Les gens entrent dans Les stades, se filment, puis balancent les photos sur les réseaux sociaux. Chacun va se permettre d’avoir une analyse. Le stade n’est en principe pas ouvert au public ». 

Pour ce qui est de l’objet de notre visite, il désigne du bout du doigt un jeune homme, svelte. Lui était présent lors des travaux sur la pelouse. Et est présent sur les photos partagées sur les réseaux sociaux. On peut le voir sur d’autres photos prises par lui-même, le même jour, mais sous d’autres angles.

« La photo que vous me montrez a été prise le 24 novembre 2021. Nous étions en train d’enlever une portion de la pelouse. Celle-ci était mêlée à la mauvaise herbe. Par la suite, nous l’avons remplacée par du gazon extrait au pied des gradins. Il est identique à celui de l’aire de jeu. Et le matériel que nous tenons ( cf image 2) sert à compacter les gazons pour qu’ils soient au même niveau que le reste de la pelouse. C’est un travail que nous faisons chaque fois que nous repérons ces mauvaises herbes », confie-t-il à 237 Check sous anonymat.

La portion en question tient sur un diamètre de quelque 1,5mètre. Elle a désormais la même apparence que le reste de la pelouse. Juste au pied des gradins “S”, un amas de d’herbes est perceptible. C’est lui qui a été extirpé de l’air de jeu. Il ne reste qu’à l’exfiltrer définitivement  du stade. 

Écrit par Jean Materne Zambo

More To Explore

Factchecking Reports

Depuis 2 jours, il circule dans plusieurs fora WhatsApp un lien attribué à la société CAMTEL – Cameroon Télécommunications, invitant les internautes à répondre à

Factchecking Reports

A message that has gone viral on whatsApp and Facebook since Friday July 8, 2022 has been announcing the outbreak of a cattle epidemic that

English