Faux, un réseau de fausses cartes de vaccination contre la Covid-19 n’a pas été démantelé à Yaoundé

Share This Post

(237 Check) – Depuis plus d’une semaine circule l’information selon laquelle un réseau de fausses cartes de vaccination contre la Covid-19 a été démantelé à Yaoundé au Cameroun. Une information qui donne froid dans le dos alors que des spécialistes annoncent une troisième vague de la pandémie.  

L’information qui va être partagée par de nombreux journaux camerounais et africains a tout de suite attirée notre attention. 

Certains médias comme l’Urgentiste ont été à l’origine de cette information. 

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

http://lurgentiste.com/covid-19-50-000-fcfa-pour-obtenir-une-fausse-carte-de-vaccination/ 

Après vérification par 237 Check, il en ressort que cette information est fausse. Aucun réseau de fausses cartes de vaccination contre la Covid-19 n’a été démantelé au Centre de Vaccinations Internationales de Yaoundé (Cameroun).

Joint par téléphone, Dr Yanne Emmanuel Ntsobo Njoh Bolo Bolo, chef du Centre de Vaccinations Internationales de Yaoundé et personne par qui le démantèlement de ce prétendu réseau aurait été possible, apporte des précisions.

Pour lui, une employée du Centre de vaccinations internationales de Yaoundé (Centre) a récemment été suspendue par le ministre de la Santé publique pour une durée de trois mois « renouvelable ». La suspecte, qui faisait l’objet d’une enquête, a été prise en flagrant délit, rapporte Cameroon Tribune qui a également publié l’information. Une suspension également lue sur les antennes du Poste national de la CRTV.

Le Dr Yanne Emmanuel NTSOBE NJOH BOLO BOLO avait en effet été alerté de la présence de sa signature sur une fausse carte de vaccination contre la Covid-19. D’où le début de l’enquête qui a abouti à cette sanction.

Le Dr Yanne Emmanuel NTSOBE NJOH BOLO BOLO affirme qu’aucun réseau de fausses cartes de vaccinations n’a été démantelée au sein du Centre qu’il dirige. Cette situation datant du 17 septembre 2021 a été sortie de son contexte, affirme-t-il.  

Selon le Dr NTSOBE, il s’agit d’un cas isolé. « Il s’agit juste d’un cas isolé et rien de plus. Encore moins tout un réseau de délivrance de fausses cartes de vaccination contre le Covid-19.  Il n’existe pas au Centre de Vaccinations Internationales de Yaoundé un réseau de fabrication ou de vente de fausses cartes de vaccination. Le dire c’était comme s’il y avait toute une organisation pour des fausses cartes. C’est juste un cas isolé qui a été sanctionné », précise le Dr Yanne NTSOBE.

En effet, le 17 septembre 2021, un personnel du Centre de Vaccinations Internationales de Yaoundé a commis une faute grave : la délivrance à un usager d’un faux carnet de vaccination contre rétribution financière. Une situation tout de suite portée à l’attention du Dr MANAOUDA Malachie, le ministre de la Santé Publique. L’agent en question a immédiatement été suspendue pour une période de trois mois par la hiérarchie de ce département ministériel, comme on peut l’écouter dans ce journal de la CRTV https://www.crtv.cm/2021/09/le-17-18-bilingue-du-17-septembre-2021/

Les fausses nouvelles rependues sur le Covid-19 contribuent à fragiliser la riposte contre cette pandémie.  

Toutefois, le trafic et la vente des fausses cartes pour éviter la vaccination contre la Covid-19 sont décriés dans de nombreux pays. Au Canada par exemple, le Journal de Montréal relevait en mars dernier que plusieurs fausses cartes d’exemption de la vaccination contre la COVID-19 étaient en vente sur internet et que des experts mettaient en garde les populations sur les risques d’escroquerie.

Aux États-Unis également, le quotidien américain The New York Times rapportait le mercredi 9 juin 2021 qu’un homme travaillant dans un centre de vaccination du comté de Los Angeles, sur la côte Ouest du pays, soupçonné d’avoir dérobé 528 certificats de vaccination vierges dans le but de les mettre en vente, avait été arrêté puis inculpé.

D’après Ouest-France, au mois de mars 2021, le FBI, le Bureau d’enquêtes fédérales des États-Unis, avait publié un un appel à la prudence sur le sujet, demandant aux Américains de ne pas acheter de tels certificats contrefaits en ligne. « En vous présentant frauduleusement comme vacciné quand vous entrez dans une école, un bureau, une salle de sport, un lieu de culte ou encore dans les transports en commun, vous vous mettez en danger et vous exposez les autres à une contamination au Covid-19 », avertissait l’agence gouvernementale.

Par Romuald Nguemkap 

More To Explore

Factchecking Reports

Depuis 2 jours, il circule dans plusieurs fora WhatsApp un lien attribué à la société CAMTEL – Cameroon Télécommunications, invitant les internautes à répondre à

Factchecking Reports

A message that has gone viral on whatsApp and Facebook since Friday July 8, 2022 has been announcing the outbreak of a cattle epidemic that

English