Vrai, le TAS a rejeté la requête d’Abdouraman Hamadou et Cie aux fins de suspension du processus électoral à la Fecafoot

Share This Post

(237 Check) – Abdouraman Hamadou « n’a déposé aucun recours devant aucune juridiction ce jour », assure Me Lebel Elomo, l’avocat du collectif des 43 membres de l’Assemblée générale de 2009 qui sont opposés au processus électoral qui vient d’aboutir à l’élection de Samuel Eto’o à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). 

De quoi clarifier la situation sur les deux posts contradictoires signés d’Abdouraman Hamadou, qui sont abondamment partagés sur les réseaux sociaux depuis ce week-end. Au sujet de la saisine du Tribunal arbitral du sport (TAS) ce 13 décembre 2021, aux fins d’annulation de ce processus électoral. L’un, le faux, annonçant cet acte et l’autre posté sur la page Facebook du président d’Etoile filante de Garoua et qui le dément.

Une image contenant texte, capture d’écran, homme, personne

Description générée automatiquement

En effet, le 18 novembre 2021, les avocats d’Abdouraman Hamadou Babba et ses camarades, avaient annoncé l’ouverture d’une procédure au Tribunal Arbitral du Sport en vue d’annuler le processus électoral en cours à la Fecafoot. 


« Suite à la décision prise par une assemblée générale illégitime, de modifier les Statuts de la FECAFOOT le 13 juillet 2021, 43 membres de l’Assemblée Générale de la FECAFOOT ont mandaté les soussignés pour contester cette décision devant les juridictions compétentes.

Le 10 août 2021, une requête de conciliation a été introduite à la CCA qui a constaté la non-conciliation totale au terme de l’audience tenue le 22 octobre 2021.


Suite à la notification, le 9 novembre 2021, du procès-verbal de non-conciliation totale, les soussignés ont saisi le même jour le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne en Suisse, en application des dispositions de l’article 96 de la loi n° 2018/014 du 11 juillet 2018 portant Organisation et Promotion des Activités Physiques et Sportives au Cameroun.


Les 43 membres concernés ont sollicité du TAS qu’il constate la nullité des statuts de la FECAFOOT supposément adoptés le 13 juillet 2021 et en conséquence qu’il constate la nullité de l’intégralité du processus électoral organisé en application desdits statuts.



Ce jour, le TAS a formellement ouvert la procédure liée à ce litige sous la référence TAS 2021/A/8456

Dans le but d’éviter à la FECAFOOT de subir des dommages irréparables et/ou difficilement réparables, les membres concernés ont sollicité que cette procédure soit menée de manière accélérée afin que la sentence finale soit rendue avant le 11 décembre 2021, date prévue pour la tenue de l’élection illégale du Président et du Comité Exécutif de la FECAFOOT.


En cas de refus de la partie adverse de recourir à la procédure accélérée, une requête de mesures provisionnelles et conservatoires urgentes sera soumise à la Présidente de la Chambre arbitrale d’appel du TAS pour solliciter la suspension du processus électoral en cours qui, s’il était mené à terme, permettrait à des personnes sans mandats de diriger et de gérer la FECAFOOT pendant de longs mois que pourrait durer la procédure et d’exposer cette dernière à des risques de dommages irréparables», écrivaient le 18 novembre 2021 Me Lebel ELOMO MANGA et Me WAMBA MAKOLLO Georges Gérard.

Cette procédure a donc été menée de manière accélérée comme souhaité par ces avocats et le TAS a tranché avant le 11 décembre 2021. Corinne Schmidhauser, la présidente de la Chambre arbitrale d’appel du TAS, écrit dans la sentence du 10 décembre 2021 que « la requête de mesures provisionnelles déposée par MM. Babaraye Saïdou et consorts le 30 novembre 2021 dans l’affaire TAS 2021/A/8456 Babaraye Saïdou et consorts C. Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) est rejetée. Les frais relatifs à la présente ordonnance seront traités dans la sentence ou tout autre acte mettant fin à la présente procédure ».

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

En réaction à cette sentence du TAS, Me Lebel Elomo indique que « le TAS a rejeté la mesure provisoire, mais qu’il y a une procédure au fond qui est pendante car on a engagé une procédure pour constater la nullité du processus électoral en cours, et cette saisine date du 9 novembre 2021». 

Les requérants déboutés (au premier round ?)

Le site internet journalducameroun.com titrait alors un article que « le TAS déboute Abdouraman et compagnie». Le texte précise que « la juridiction sportive de droit suisse vient de rejeter la requête d’annulation formulée par Babaraye Saïdou et consorts à des fins d’annulation du processus électoral en cours à la Fécafoot». 

Cette sentence très attendue en raison de ce qu’elle conditionnait la poursuite du processus électoral qui a donné lieu à l’élection de Samuel Eto’o Fils, a été traitée dans le même sens par beaucoup d’autres sites internet et tabloïd ont orienté le traitement de la sentence rendue ce jour-là dans le même sens.

Le communiqué commis ce vendredi 10 décembre dès le rendu de la sentence et cosignés de Mes Wamba Makollo et Lebel Elomo, les deux conseils du collectif des 43 délégués à l’Assemblée générale de 2009, indiquent que : « la Chambre arbitrale estime que nous n’avons pas apporté les preuves suffisantes démontrant qu’en cas de non suspension dudit processus, la Fécafoot se retrouverait sans représentants pendant la Can». 

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

« Le TAS a rejeté la demande de suspension du faux processus électoral en disant notamment que la FECAFOOT risque de se retrouver sans représentants lors de la CAN 2021… En français facile, cela veut simplement dire que le TAS ne considère pas qu’il y’a un président actuellement à la FECAFOOT…. Rendez-vous donc dans quelques semaines pour le verdict final. », a pour sa part commenté d’Abdouraman Babba Hamadou.

On se souvient que dans leur recours, les contestataires de l’Assemblée générale du 13 juillet 2021 ayant déclenché le processus électoral de la Fécafoot, redoutaient « dommages irréparables et/ou difficiles à réparables», en cas d’annulation du processus électoral. Ceci alors que le Cameroun s’apprête à accueillir la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021 du 09 janvier au 06 février 2022.  

Par Lindovi Ndjio

More To Explore

Factchecking Reports

Depuis 2 jours, il circule dans plusieurs fora WhatsApp un lien attribué à la société CAMTEL – Cameroon Télécommunications, invitant les internautes à répondre à

Factchecking Reports

A message that has gone viral on whatsApp and Facebook since Friday July 8, 2022 has been announcing the outbreak of a cattle epidemic that

English